L'aluminium

L'aluminium

L’Aluminium est principalement extrait de la bauxite, minerai où il est présent sous forme d’oxyde hydraté dont on extrait l’alumine, l’aluminium « primaire » est obtenu par électrolyse de l’alumine.

C’est un métal malléable, ductile, facilement usiné et moulé, il possède une grande longévité. Au contact de l’air, il se forme à sa surface une couche de quelques micromètres d’alumine (oxyde d’aluminium). A la différence de la plupart des métaux cette oxydation apporte une excellente protection contre la corrosion.

  • Force
  • Légèreté
  • Pérennité
  • Très bonne résistance à la corrosion
  • Bonnes caractéristiques de finition
  • Entièrement recyclable

Nous utilisons l’aluminium pour la quasi-totalité des habillages de nos mobiliers (profils, tôles planes ou galbées, pièces en alu moulé, angles de portes (cf. vue éclatée)).

Le recyclage de l'aluminium

L’Aluminium a une excellente recyclabilité, il suffit de le faire fondre.

  • Ce qui permet d’économiser les ressources naturelles et jusqu’à 95 % de l’énergie nécessaire à la fabrication du métal « primaire », et aussi d’éviter les rejets polluants qui lui sont associés.
  • Le recyclage de l’aluminium est beaucoup moins coûteux que l’extraction à partir du minerai de bauxite.
  • L’aluminium recyclé possède les mêmes propriétés que le métal de première fusion c’est le matériau qui conserve le mieux sa valeur après usage.
  • Comme le verre, il se recycle à l’infini  Aujourd’hui 70 à 80 % des produits sont recyclés.

Les traitements de surface de l'aluminium

Ils ont pour but d’enrichir l’aspect de métal mais aussi de le préserver durablement des effets de la corrosion.

  • Le pré-laquage : application de laque liquide avant la mise en forme définitive (tôles planes par exemple).
  • Anodisation : permet de protéger ou de décorer une pièce en métal, par oxydation anodique (couche électriquement isolante).
  • Thermolaquage : est une opération de traitement de surface qui consiste à appliquer une peinture poudre sur une pièce métallique ayant subi une préparation préalable, puis à cuire au four ce revêtement. Permet un très grand choix de couleurs et de finitions.

Notre méthode de traitement

Nous employons, selon le modèle de mobilier et ses caractéristiques techniques les 3 méthodes de traitement suivants :

  • Pré-laquage : sur des tôles planes avant leur mise en forme
  • L’anodisation : pour son rendu visuel selon le choix du client sur tôle et profil
  • Le thermolaquage : sur tôle et profil alu selon le choix du client

Notre cycle de traitement de l'aluminium

  • Dégraissage
  • Grenaillage
  • Epoxy-zinc ou galvanisation (si la pièce reste galvanisée sans laquage)
  • Poudrage ou métallisation
  • Polymérisation

Les garanties de notre laqueur

  • Aucun rejet extérieur
  • Uniquement déchets de peinture poudre
  • Tout est recyclé par deux centres de traitement qui enlèvent les déchets sur site.

Entretien des éléments thermolaqués

Comme tous revêtements, il est nécessaire de nettoyer la couche de peinture au moins une fois tous les 6 mois. Il est en effet indispensable d’éliminer régulièrement les salissures qui fixent et concentrent les agents agressifs responsables de la dégradation du revêtement.

Méthode 

  • Usage d’eau tiède à laquelle on ajoute un détergent inerte vis-à-vis du revêtement
  • Après lavage, bien rincer à l’eau propre, sans additif

Ne jamais utiliser

  • Des produits tels que l’essence, l’acétone, l’alcool
  • Des produits alcalins ou acides
  • Des éponges à poncer et tout abrasif en général
  • Des jets sous pression